La presse en parle !

Chantier du centre commercial de Lille-Sud, Lillenium: des questions… et des réponses
PUBLIÉ LE 25/09/2015 DANS LA VOIX DU NORD- MIS À JOUR LE 25/09/2015 À 10:28
Source: http://www.lavoixdunord.fr/…

Permis de construire : y a-t-il péril en la demeure ?

Le permis de construire du futur centre commercial, prévu à l’entrée de la rue du Faubourg-des-Postes, a été obtenu le 27 septembre 2012. Et il est valable trois ans. Mais un recours a été engagé par un riverain en 2013. « Et les recours suspendent la procédure », précise-t-on chez Vicity. Ce dernier recours qui a conduit le promoteur au tribunal administratif a été réglé… au bout de 18 mois. « Il n’y a donc aucun souci pour la validité de notre permis. » La date du 5 octobre, avancée par le groupe EELV, semble, pour Vicity, « sortir de nulle part ». Après vérification, les Verts lillois admettent s’être trompés. Le permis de construire serait, selon Dominique Plancke, « valable encore 14 mois à compter du 5 octobre. Donc jusque janvier 2017. » Les promoteurs et EELV sont à présent d’accord sur une chose : il n’y a pas péril en la demeure, administrativement parlant.

Où en est-on vraiment ?

« Ils nous disent que ça a pris du retard, six mois, mais que ça va commencer. Je dis bien ils nous disent parce qu’on aimerait bien savoir, a lâché Martine Aubry, mercredi, lors de sa conférence de presse de rentrée. J’aimerais qu’on évite que tous les six mois, ce soit reculé de six mois… Nous avons demandé à rencontrer les promoteurs de Vicity. » Perte de confiance de la maire socialiste envers ce projet porteur d’emplois qu’elle avait inscrit dans son programme municipal ? « Non. » Agacement ? « Oui », admet-elle.

Chez Vicity, on nous précise que le chantier peut commencer. Les fouilles archéologiques sont achevées, le rapport sur ces fouilles rédigé et adressé à la préfecture. Pour Lillenium, tout cela a été fait. Au bout de trois mois, sans remarque du préfet, le feu vert est donné. Vicity est actuellement dans cette période de trois mois. La pose de la première pierre pourra avoir lieu « avant la fin de l’année ». La préparation du chantier a effectivement commencé début septembre : palissades, projecteurs… bientôt la base de vie et les bureaux. La première phase consistera à déblayer le terrain et creuser pour les fondations et le parking souterrain de 900 places sur deux niveaux.

Qui pour faire les travaux ?

Le partenaire initial du projet Lillenium, Nacarat, est parti en cours de route, victime de la crise. Le temps du recours n’a pas été perdu pour les promoteurs puisqu’ils ont refait un tour de table, rédigé le cahier des charges, et choisi le constructeur de Lillenium. C’est Sogea Caroni (Vinci constructions) qui a décroché le contrat. Investissement de 144 M€ pour Vicity, dont le partenaire financier est le Crédit Agricole Nord de France. Sogea a été choisi notamment car il s’est engagé à faire aboutir le chantier en 24 mois.

Un centre attendu

Le projet a des détracteurs, les Verts en tête, qui jugent le modèle économique dépassé. Mais le centre est aussi attendu au tournant par la population de Lille-Sud et les Lillois plus généralement. Sur l’emploi d’abord. 900 postes vont être générés par la venue de Lillenium (et 35 000 heures d’insertion dans la phase gros œuvre du chantier). « En temps utile, avec les boutiques qui auront un bail au centre, et avec la Maison de l’emploi, nous allons créer un cheminement de recrutement au local, via des job-datings par exemple », indique Anne Beaumeister, directrice de la communication chez Vicity. Les boutiques du Faubourg des Postes espèrent aussi un flux important de clients nouveaux. « Ces boutiques et le centre, ce sera un ensemble, assure Vicity. Elles seront sur l’appli Lillenium et notre carte de fidélité sera valable chez elles. »

Enfin, Lillenium est aussi attendu sur son projet de Cité des enfants, 1 200 m2 de loisirs scientifiques, pour qu’on ne vienne pas au centre que pour faire des courses…

«Primark est venu à Lille-Sud»

Il y a, depuis le début, concurrence oblige, un grand secret autour des enseignes qui occuperont les 100 cellules commerciales de Lillenium. Si Leclerc s’est déclaré assez vite pour ce qui est de l’hypermarché, et qu’un Leclerc Culture est aussi attendu, peu de choses ont filtré jusqu’ici. L’objectif de Vicity, soutenu dans ses démarches par l’incontournable agence lilloise 3X3, est de se différencier avec des enseignes inédites dans la région, à Lille, voire en France. Pittarosso (chaussures italiennes) vient de signer pour une cellule commerciale de 1200 m2, leur deuxième implantation en France. Et pour l’hôtel trois étoiles attendu, ce sera un Hampton (groupe Hilton). D’autres « belles enseignes » ont signé, mais les annonces ne seront faites que lors de la pose de la première pierre, avant la fin de l’année. On sait que Mango a signé pour un concept store qui n’a rien à voir avec d’autres boutiques Mango à Lille ; Foot Locker a signé, mais pour une version « kids » ; Sephora aussi sera là.

Pour le reste, Vicity concède que « Starbucks (qui vient d’ouvrir à Euralille) nous intéresse », qu’ils ont « rencontré Marks & Spencer à Londres », les jouets Hamley’s, également à Londres. Mais aussi que les représentants de Primark « sont venus à Lille-Sud », pour se rendre compte du projet. Mais inutile d’espérer l’enseigne à Lillenium, « il leur faut d’immenses surfaces de 5 000 m2 ! ». En gros, un quart du futur centre lillois !

Enfin, Vicity a observé la volonté de JouéClub de quitter la galerie des Tanneurs, des discussions ont eu lieu, les patrons du magasin de jouets réfléchissent.

ST. F.
Source: http://www.lavoixdunord.fr/…